Immobilier de luxe : un marché en bonne santé

le | Marché

Le marché de l’immobilier de prestige est résilient

Belles Demeures, portail spécialiste de la recherche immobilière de prestige, vient de publier une étude réalisée avec OpinionWay sur le marché immobilier de luxe. Selon cette étude, l’industrie immobilière du luxe fait preuve de résilience face à la crise sanitaire avec des porteurs de projets toujours plus confiants. Plus que jamais l’immobilier de prestige est jugé comme un marché refuge.

« L’immobilier de prestige Français sort grand gagnant de cette pandémie dans la mesure où tous les indicateurs sont au vert pour ce marché de tous les extrêmes et de toutes les folies. Des acheteurs optimistes qui voient toujours la pierre française comme une valeur refuge. Côté prix, contrairement au marché résidentiel classique où la flambée se généralise, dans l’immobilier de prestige, place à la stabilité – même si des différences existent entre les territoires. Suite à cette pandémie, les acheteurs apprécient plus que jamais la beauté, le bien-être et l’art de vivre à la Française. Un impact positif sur le marché au national, confirmé par les plus grands acteurs du segment haut de gamme. », explique Séverine Amate, Porte-parole Belles Demeures.

Des acquéreurs optimistes

Selon cette étude, 48% des acquéreurs pensent que la situation économique en France va s’améliorer dans les 6 prochains mois. Ils n’étaient que 12% à le penser en juin 2020 et 36% en juin 2019 alors que personne ne soupçonnait l’arrivée de la crise sanitaire.

Les futurs acquéreurs sont également optimistes pour leur situation personnelle :  36% anticipent une amélioration de leur propre situation financière.

Logiquement, pour les porteurs de projet, c’est le bon moment pour acheter un bien immobilier de prestige en France. Ils sont 64% à partager cet avis en mai 2021 contre seulement 38% en juin 2020. D’ailleurs, plus de la moitié des sondés (58%) comptent sauter le pas d’ici 12 mois.

En 2021, le secteur retrouve même ses lettres de noblesse : pour 30% des sondés, l’immobilier de prestige français est une valeur plus sûre en matière de placement qu’avant la crise (vs 11% en 2020) et pour 45% des panélistes, il a gagné en attractivité (ils étaient 32% à le penser en 2020 et 39% en 2019).

Paris, région préférée des acquéreurs

Même si l’on note une certaine appétence des futurs acheteurs pour le littoral (28%) et la campagne (25%) selon l’étude Belles Demeures, le milieu urbain reste le cadre de vie privilégié des futurs acheteurs (41%). Ce qui explique pourquoi l’Ile-de-France arrive toujours en tête des territoires les plus recherchés. D’ailleurs, la région Ile-de-France concentre 30% des recherches en cette fin de mois de juin.

« A Paris, les prix dans l’immobilier de prestige se stabilisent mais la nature des biens proposés à la diffusion évolue. Ainsi on retrouve cette année davantage de petites surfaces (depuis un an, on a une diminution de la surface moyenne des biens de l’ordre de 9% à Paris) et un inventaire d’annonces plus important dans l’hypercentre de Paris (+150% de biens diffusés). On constate une augmentation de +60% en 1 an des biens hyperluxe, ces biens proposés au-delà de 10 millions d’euros. Rappelons que si les parisiens recherchent principalement en Ile-de-France, seulement 23% des parisiens cherchent à Paris (16è, 17è, 7è, 6è) et le reste de l’audience parisienne recherchant en IDF regarde plutôt les secteurs de Neuilly, Boulogne, Versailles, St-Cloud, Rueil Malmaison, Vincennes, Levallois ou encore Saint Germain-en-Laye », souligne Séverine Amate,  Porte-parole Belles Demeures.

La région Capitale est suivie des régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Aquitaine et Auvergne-Rhône Alpes. « La Bretagne et l’Aquitaine tirent leur épingle du jeu en cette période de pandémie et voient leurs volumes de consultations des annonces se multiplier par trois », note Solange Roblot, Chef de marché Belles Demeures. La montée en puissance de certains territoires s’explique par la volonté des porteurs de projet de changer de vie (38%), selon l’étude Belles Demeures sur la psychologie des acheteurs de biens immobiliers de prestige. Pour y parvenir, 41% des sondés sont prêts à consacrer plus d’1,5 million d’euros dans leur projet immobilier (ils étaient 27% en 2020). Les futurs acheteurs recherchent avant tout une résidence, le plus souvent principale (66%). Le projet d’acquisition porte majoritairement sur une propriété ou une villa (42%), vient ensuite un appartement (27%) et enfin un château ou un manoir (20%).

Laure Pinault
Laure Pinault

Pour aller plus loin

Un séminaire annuel riche en projets pour Paul Parker Properties !

Un séminaire annuel riche en projets pour Paul Parker Properties !

Vendredi 25 mars, nos consultants se sont retrouvés à Paris pour un séminaire annuel. L’occasion pour eux d’échanger avec la Direction et de faire connaissance. Au programme de cette journée à l’hôtel...

Venez nous rencontrer au Game Fair !

Venez nous rencontrer au Game Fair !

Nous avons l’immense plaisir de participer les 17, 18 et 19 juin 2022 au Game Fair en Loir et Cher, en tant qu’exposants de Prestige.